• estheretong

Teinture végétale: l'utilisation des colorants en Afrique centrale

En Afrique Centrale le domaine des colorants naturels n'a pas été suffisamment exploré. Le domaine reste encore non valorisé, malgré l'utilisation traditionnelle de nombreuses plantes pour leurs propriétés colorantes: ''Curcuma longa '' pour la cuisine, " Lawsonia inermis" ( Henné) pour la cosmétique, Indigofera tinctoria pour les tissus, Annickia chlorantha pour la coloration des nattes. Ainsi donc peu de Travaux sont disponibles dans la littérature sur les propriétés colorantes de plantes tinctoriales issues de la flore d'Afrique Centrale. Ces plantes sont nombreuses en Afrique centrale car après l'enquête botanique au Nord du Congo a Owando et au Nord de Brazzaville dans une forêt du village Mbandaka suivi du screening chimique il ressort que 62 plantes avec leur recette de préparation ont été citées par les herboristes, artisans, teinturiers, et détenteurs de savoir.

34 d'entrées elles ont déjà été citées comme plantes tinctoriales dans les études antérieures réalisées par Jansen et Al( 2005). Les 62 espèces se répartissent en

37 familles. L'utilisation des colorants issus des plantes tinctoriales s'est développée au Moyen -age, et plus tard, l'art de la teinture est devenu une industrie et la culture des plantes tinctoriales a atteint ainsi son apogée au XVIII ème siècle

Ces plantes ont permis l'obtention des colorants ayant servi à teindre les célèbres tapisseries telles que les manufactures des Gobelins et les tapisseries d'Aubuson(Cardon, 1999). Le XIX ème siècle connaît l'expansion de la chimie et le développement de la chimie de synthèse qui favorisent dès le début du XX ème siècle la production industrielle de l'indigo de synthèse, et voit l'affaiblissement considérable du règne du Pastel rendant ainsi l'usage des plantes tinctoriales désuet.
La mise en oeuvre des ressources chromatiques constitue une alternative réaliste face aux problématiques environnementales. C'est ainsi que l'utilisation des colorants d'origine végétale s'inscrit dans une démarche de développement durable car ils sont non toxiques, non cancérigènes et biodégradables. Les colorants naturels ne sont pas seulement utilisés pour donner de la couleur à une variété infinie de matériaux ( tissu, papier, bois, aliment...) Mais sont aussi utilisés comme substances thérapeutiques. Certains principes colorants végétaux sont pourvus de nombreuses activités pharmacologiques.

7 vues0 commentaire

 Yaoundé, Cameroun 

Mail: dianeetong319@gmail.com
Tel: 650274004

Souscrivez à notre news lettrer

Optimisé par le groupe ENETIC DIGITAL

Suivez-nous

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

Pour plus d'informations, contactez-nous